Le système de retraite Suisse

Système de retraite Suisse
Sommaire

Nous avons déjà évoqué comment devenir frontalier Franco-Suisse et aussi la prise en compte de vos périodes travaillées en Suisse lorsque vous prenez votre retraite en France.

Nous souhaitons désormais développer le système de retraite Suisse qui a des points communs avec le système de retraite français mais aussi des différences notables. 

Introduction

En 2024, la Suisse se distingue par ses salaires élevés, avec un salaire moyen de 72 993 CHF brut par an, soit environ 67 409 euros. Ce chiffre est nettement supérieur à celui de la France, où le salaire moyen brut est de 39 300 euros par an. La Suisse attire de nombreux expatriés grâce à des salaires attractifs et un cadre de vie exceptionnel. Cependant, le coût de la vie en Suisse est également très élevé, ce qui nécessite une planification financière rigoureuse pour maintenir un bon niveau de vie.

Le salaire minimum en Suisse, fixé à 24 francs suisses de l’heure, est le plus élevé au monde. Comparé à la France, où le SMIC horaire est d’environ 11,27 euros, cela reflète un écart significatif qui influence fortement le pouvoir d’achat et les habitudes de consommation des résidents.

Cette situation fait de la Suisse un pays attrayant pour les professionnels cherchant à maximiser leurs revenus, mais elle implique également des défis particuliers, notamment en termes de logement et de coût des services. Les avantages financiers doivent être mis en balance avec ces coûts pour assurer une bonne qualité de vie à long terme.

Salaire moyens OCDE Suisse

Pour plus de détails, consultez l’article complet

Nous attirons votre attention car en France, on parle de prévoyance uniquement pour les prestations en cas d’aléas de santé (décès, invalidité, incapacité etc..). En Suisse, ils parlent de “Prévoyance Vieillesse” et de “Prévoyance Invalidité”.

En effet, la retraite revêt un caractère de prévoyance dans le sens ou si les revenus sont insuffisants pour les besoins vitaux, des prestations complémentaires se mettent en place.

Prévoyance Vieillesse Retraite Suisse

Le système de retraite est solide en Suisse mais fait face aux mêmes enjeux que le système de retraite français. 

Problématique Retraites Suisse

  • Déséquilibre entre cotisants et retraités (Vieillissement)
  • Espérance de vie croissance 
  • Rendements des capitaux

Comment fonctionne la retraite Suisse ?

Lorsque vous travaillez en Suisse, vous cotisez sur vos salaires pour constituer votre future retraite. 

Le régime de retraite est constitué de 3 piliers:

Retraites Suisse 3 Piliers

Les 3 Piliers De La Suisse – The Poor Swiss

Le principe est que plus les revenus sont élevés plus la place du 2e et 3e piliers est importante.

Contributions des piliers en Suisse Retraite

Le système des trois piliers

L’AVS ( 1er Pilier)

Le but du 1er pilier (l’AVS : Assurance-Vieillesse et Survivants) est de garantir un revenu qui doit vous permettre de couvrir les besoins vitaux pendant la retraite. 

Une rente minimale mensuelle est fixée à 1 225 CHF (1 267€ en mai 2024) pour une personne seule pour une carrière complète.

Elle ne peut excéder 2 450 CHF (2 485€ en mai 2024).

Comme en France, ce régime de retraite fonctionne sur le modèle de la répartition, basé sur la solidarité entre les générations. 

1er Pilier Retraite Suisse AVS

Le système des trois piliers 

Comment est calculée la rente du 1er pilier? 

Le calcul de cette rente dépend de plusieurs critères:

  • Le nombre d’années de versements des cotisations AVS
    • Si vous avez cotisé toute votre carrière (44 ans) auprès de ce régime, vous pourrez bénéficier d’une retraite complète
    • En revanche, si votre carrière n’est pas complète, votre retraite sera diminuée en tenant compte de ces périodes manquantes. 
  • Le montant du salaire soumis à cotisations:
    • Plus le salaire perçu est élevé, plus vous versez de cotisations, et par conséquent plus le montant de votre retraite sera important.
    • Pour obtenir une retraite maximale, le revenu annuel moyen doit être d’au moins 88 200 CHF (89 464€ en mai 2024).

A noter

Les montants précisés ci-dessus, concernent une retraite versée à une personne seule. Si vous êtes marié, ou en partenariat enregistré, la rente est alors limitée à 150% de la rente maximale individuelle.

De plus, si la somme de vos deux rentes dépasse la limite de 3 675 CHF (3 727€ en mai 2024) cette année, votre rente de couple sera alors réduite en conséquence.   

Prestations complémentaires

Si le montant de la rente AVS ne vous permet pas de subvenir à vos besoins vitaux, le 1er pilier prévoit le versement de prestations complémentaires.

Prévoyance retraite Suisse 1er pilier

Prévoyance du 1er pilier Suisse

Les prestations Complémentaires (PC) sont versées par le Canton, et concernent:

  • les prestations complémentaires annuelle, versées mensuellement:
    • Le montant de la PC annuelle correspond à la différence entre les dépenses reconnues et les revenus déterminants. Selon la situation du bénéficiaire
      • les personnes qui vivent à domicile 
      • les personnes qui séjournent de façon durable dans un home ou un hôpital. 

Quelles sont les dépenses reconnues? 

Les dépenses suivantes sont reconnues pour les deux catégories de personnes : 

  • frais d’obtention du revenu, jusqu’à concurrence du revenu brut de l’activité lucrative  
  • frais d’entretien des immeubles et intérêts hypothécaires, jusqu’à concurrence du revenu brut de l’immeuble
  •  montant pour l’assurance obligatoire des soins, qui correspond à la prime effective, mais au plus au montant de la prime moyenne cantonale ou régionale
  • cotisations à l’AVS/AI/APG
  •  Frais de prise en charge extrafamiliale d’enfants jusqu’à dix ans, lorsque la prise en charge est nécessaire et dûment établie
  • contributions d’entretien prévues par le droit de la famille, par ex. pensions alimentaires.

(source AVS)

Les revenus qui ne sont pas pris en compte 

  • aides financières fournies par les proches
  • prestations d’assistance et autres prestations publiques ou privées
  • allocations pour impotents des assurances sociales (sauf en cas de séjour dans un home
  • contribution d’assistance versée par l’AVS ou par l’AI (Assurance Invalidité)
  • bourses et autres aides financières à la formation
  • contribution de solidarité pour les victimes des mesures de coercition à des fins d’assistance et des placements familiaux. 

(source AVS)

Exemples de calcul de la prestation complémentaire

Exemple calcul 1 prévoyance 1er Pilier Suisse

Exemple Prévoyance retraite Suisse 1er pilier

Centre d’information AVS/AI (ahv-iv.ch)

A noter

En Suisse, un” home”, correspond à nos maisons de retraite en France

La LPP (2e pilier)

La rente LPP (La Prévoyance Professionnelle)  est le 2eme pilier de la retraite en Suisse. C’est une retraite par capitalisation, de nature privée, qui vient compléter le 1er pilier qu’est l’AVS.

Le capital constitué s’appelle “la prestation de libre passage”.

Il est géré par des caisses de pension qui géreront la gestion des capitaux. 

C’est un peu l’équivalent d’un PERECO (Plan d’Épargne Retraite d’Entreprise Collectif).

Ce sont des droits nominatifs qui vous suivront tout au long de votre carrière.

Le 2e pilier est un élément très important qui doit vraiment être pris en compte lorsque vous choisissez un employeur. Effectivement, son efficacité diffère grandement selon divers critères.

2e pilier LPP Retraite Suisse

Le système des trois piliers : 2e Pilier LPP

La rente du 2ème pilier est calculée sur la base des cotisations qui ont été versées, tout au long de votre carrière.

LPP 2e Pilier Retraite Suisse

Le 2e Pilier – LPP – CIEPP

Qui doit cotiser au 2e pilier LPP ?

Vous devez cotiser si :

  • * Vous avez plus de 17 ans,
  • * Vous êtes couvert par le 1er pilier (AVS),
  • * Votre salaire est d’au moins 22 050 CHF par an.

Votre employeur peut cotiser s’il le souhaite même si votre revenu est inférieur à 22 050 CHF.

A noter

Les indépendants ne sont pas obligés de cotiser (Article 3 LPP) mais ils ont la possibilité de s’assurer sur le 2e pilier à titre facultatif.

Quels sont les taux de cotisations minimum au 2e pilier LPP ?

L’employeur doit contribuer minimum à hauteur de 50% de votre salaire brut*.

Il peut bien entendu être plus généreux et aller au-delà du minimum demandé.

  • 7% de 25 à 34 ans (3.5% pour vous et 3.5% pour l’employeur)
  • 10% de 35 à 44 ans (5% pour vous et 5% pour l’employeur)
  • 15% de 45 à 54 ans (7.5% pour vous et 7.5% pour l’employeur)
  • 18% de 55 à 65 ans (9% pour vous et 9% pour l’employeur)

LPP Comprendre les cotisations Retraite Suisse

2ème pilier – LPP : Comprendre vos cotisations (fbk-conseils.ch)

*L’assiette de calcul n’est pas exactement le salaire brut car il y a un montant de coordination de 25 725 CHF que l’employeur peut retrancher. 

Également, l’emprunteur est obligé de cotiser jusqu’à 88 200 CHF mais n’est pas obligé au dela. 

Il est possible de cotiser jusqu’à 805 140 CHF au maximum. 

Partie Obligatoire LPP Surobligatoire

2ème pilier – LPP : Comprendre vos cotisations (fbk-conseils.ch)

Lorsque vous partez en retraite, vous percevez le montant que vous avez accumulé sous la forme d’une rente mensuelle. 

A noter

Vous aurez la possibilité de choisir de percevoir une partie de votre rente sous forme de capital:

  • Ce capital peut être fixé à un quart, ou plus  de votre deuxième pilier

  • Le reste sera versé sous forme de pension mensuelle.

Sachez, que vous pouvez également choisir de percevoir la totalité de votre 2ème pilier, sous forme de versement unique du capital au lieu de la rente.

Le second pilier peut être mobilisé pour l’acquisition de sa résidence principale. Pour cela, il est possible de le débloquer ou de s’en servir comme “garantie” via une mise en gage. C’est un système intelligent lorsque l’on sait que l’acquisition de sa résidence principale est un élément important dans la préparation retraite.

Propriété du logement via le 2e pilier | Caisse de pensions de l’état de Vaud (cpev.ch)

Comment est déterminé le montant de la pension du 2ème pilier? 

  • Cette rente est déterminée sur la base d’un taux de conversion.

Le taux de conversion minimal est utilisé pour convertir les sommes accumulées tout au long de votre carrière,  sur votre compte, en pension de vieillesse. 

Ce taux était à l’origine à 7.2% Il est actuellement fixé à 6,8%. Il est possible qu’il passe à 6% prochainement.

Conversion LPP Retraite Suisse

(source AVS)

  • Le capital constitué ne peut pas diminuer d’une année sur l’autre sauf cas particulier. 
  • Il y a même un taux technique qui représente un taux d’intérêt minimum qui doit être versé par la caisse de pension. 

Exemple pour le 2e pilier

Arthur part en retraite, et a acquis un capital de 200 000 CHF (202 866€ en mai 2024), tout au long de sa carrière.

Sachant que le taux de conversion est fixé à 6,8%

Arthur percevra une rente annuelle de:

 200 000 CHF x 6,8% = 13 600 CHF, soit 1 133 CHF par mois (1 149€ en mai 2024).

A noter

Si le règlement de la caisse de pension le prévoit, le versement du 2ème pilier peut être effectué de manière anticipée, à partir de 58 ans, ou de manière reportée, au plus tard à 70 ans.

Si vous choisissez de percevoir cette pension de manière anticipée, votre rente sera réduite.

Au contraire, si vous retardez la liquidation de cette rente du 2ème pilier, le taux de conversion sera majoré, et votre rente sera donc augmentée.  

Est-il possible de racheter des périodes sur le 2e pilier ?

Oui, c’est possible. Il faut faire une étude sur mesure. Les conditions de déductions fiscales ont évolué depuis la Loi de révision du 1er janvier 2021.

Que faire du 2e pilier en cas de changement d’employeur ?

Il est important de veiller à ce que le transfert de votre 2e pilier soit effectif et correctement réalisé. 

Si ce n’est pas le cas, les fonds seront placés à la Fondation institution supplétive LPP dans l’attente. Les conditions sont beaucoup moins favorables. 

Que faire du 2e pilier si je quitte la Suisse ?

Il est possible de retirer votre 2e pilier si vous quittez définitivement la Suisse sauf si vous partez vous installer dans un pays de l’UE/AELE. 

Dans ce cas, vous ne pourrez retirer le capital correspondant à la partie obligatoire qu’une fois à l’âge de la retraite. 

Vous pouvez donc récupérer la partie “surobligatoire” si vous en avez une.

Si vous envisagez d’exercer une activité indépendante

Comme évoqué précédemment, les indépendants ne sont pas obligés de cotiser au 2e pilier. Il vous est possible de débloquer votre capital dans l’année de votre création d’activité. 

La Prévoyance Privée : 3e Pilier

Vous pouvez choisir librement de cotiser à un 3ème pilier, qui n’est donc pas obligatoire, mais qui viendra agrémenter votre capital retraite. 

Il existe deux types de 3ème pilier:

  • la prévoyance individuelle liée : pilier 3a
  • la prévoyance individuelle libre: pilier 3B

Caractéristiques du pilier 3a

  • le  montant maximal que vous pouvez y verser chaque année est limité
  • le taux d’intérêt est plus avantageux que sur un compte d’épargne
  • les cotisations que vous versez peuvent être déduites de vos impôts
  • le retrait du capital est soumis à des conditions précises
  • lors du retrait du capital, vous devez payer un impôt unique calculé en fonction de vos revenus au moment du prélèvement.

Caractéristiques du pilier 3b

  • le montant que vous pouvez y verser chaque année est illimité
  • vous devez déclarer chaque année à l’administration fiscale le capital qui s’y est accumulé
  • le capital est généralement imposé annuellement
  • vous pouvez retirer votre capital à tout moment
  • vous ne devez pas payer d’impôt supplémentaire lorsque vous retirez votre argent.

Qui peut cotiser à ce 3ème pilier? 

Vous pouvez cotiser au 3ème pilier appelé 3a si:

  • Vous êtes salariés, et vous versez des cotisations au 2ème pilier, 
  • vous avez le statut de frontalier Suisse, 
  • vous percevez une indemnité journalière de l’assurance chômage Suisse
  • vous avez atteint l’âge de la retraite, mais maintenez une activité
  • vous cessez temporairement votre activité pour service civil ou militaire, chômage, maladie, etc…vous pouvez continuer à cotiser

A noter

Contrairement au pilier 3B qui n’a aucune limite de versements, le versement des cotisations sur le pilier 3a est plafonné à 7 056 CHF par an (7 157€ en mai 2024). 

Les travailleurs indépendants peuvent également souscrire ce pilier 3a, s’ils ne cotisent pas au 2ème pilier, les cotisations versées s’élèvent à 20% du revenu, sans dépasser 35 280 CHF (35 786€ en mai 2024). 

D’une manière générale, vous pouvez percevoir votre 3ème pilier, sous forme de capital, donc en versement unique.

Il est possible de demander le versement de ce capital soit:

  • de manière anticipée, au plus tôt 5 ans avant la date d’ouverture des droits à retraite
  • ou jusqu’à 5 ans après la date d’ouverture des droits à retraite, si vous pouvez prouver que vous êtes toujours en activité.  

L’âge de la retraite en Suisse

Actuellement, l’âge de la retraite es Suisse est fixé à:

  • 65 ans pour les hommes
  • 64 ans pour les femmes

A noter

La législation évolue pour l’âge de départ des femmes, et sera à 65 ans à compter de 2028.

Âge légal Retraite Suisse

(source AVS)

A noter

Pour les femmes nées entre 1961 et 1969 qui perçoivent leur rente à l’âge d’ouverture des droits, ou après, ont droit, à titre de compensation pour le recul de l’âge d’ouverture des droits à partir du 1er janvier 2025, à un supplément de rente. 

En revanche, les femmes qui choisissent une retraite anticipée de la rente n’ont pas droit à un supplément.  

En Suisse, le principe de la retraite à la carte existe:

En effet, vous pouvez choisir de partir en retraite avant l’âge d’ouverture des droits:

  • Vous pouvez choisir d’anticiper le versement de votre rente de vieillesse à partir de 63 ans ou à partir de 62 ans pour les femmes nées entre 1961 et 1969 (une anticipation calculée en mois est possible) 
  • Ou choisir de partir plus tard en retraite,  un à cinq ans après la date d’ouverture des droits. 
  •  Vous pouvez également ajourner ou anticiper la perception de tout ou partie de la rente.
    • La part de la rente anticipée ou ajournée peut être fixée en CHF ou sous la forme d’un pourcentage entier et doit représenter entre 20 % et 80 % de votre rente de vieillesse. 

A noter

Si vous choisissez une retraite anticipée, votre retraite vieillesse sera réduite tout au long de votre retraite. Cette réduction est déterminée selon des principes actuariels, et est adaptée périodiquement en fonction de l’évolution des salaires et des prix, en même temps que les rentes.

Si vous choisissez d’ajourner, partiellement ou totalement, le paiement de votre retraite, la rente qui vous sera servie ensuite, sera plus élevée. L’augmentation liée à cet ajournement est calculée en fonction des règles actuarielles, et adaptée périodiquement en fonction du coût de la vie, et de l’évolution des prix.

A noter

Vous pouvez également combiner anticipation et ajournement. 

Ainsi, vous pouvez anticiper la perception d’une partie de votre rente, et ajourner la perception du reste au-delà de l’âge de référence.  

Enfin, sachez que, une seule fois,  vous avez la possibilité de modifier la part de rente anticipé: 

  • soit l’augmenter la part de retraite anticipée, 
  • soit la réduire la part de retraite ajournée

  l’inverse ne sera pas possible.

Pension de réversion en Suisse:

En Suisse, la pension de réversion est nommée l’Assurance pour les survivants.  

La rente de survivant, est 

  • soit une rente de veuf ou veuve
    • les femmes, mariées et avec des enfants ou sans enfants, perçoivent une rente de veuve, à partir de 45 ans, ou si le mariage a eu une durée d’au moins 5 ans   
    • les hommes mariés, avec enfants, pourront également percevoir une rente de veuf, 
    • les hommes mariés, sans enfants, ne perçoivent pas de rente de veuf.
  • soit une rente d’orphelin.
    • lorsque le père ou là mère décède, la rente d’orphelin sera versée jusqu’au 18 ans de l’enfant
    • Si l’enfant fait des études, la rente sera versée jusqu’à 25 ans.

Comparaison des systèmes de retraite suisse et français

Le système de retraite suisse repose sur trois piliers : 

  • l’AVS (Assurance Vieillesse et Survivants)

L’AVS est un système de répartition similaire au régime général français, garantissant un revenu minimal pour les retraités. 

  • La prévoyance professionnelle (LPP) 

La LPP est une retraite par capitalisation obligatoire pour les salariés, complémentaire au premier pilier, alors qu’en France, les retraites complémentaires (Agirc-Arrco) fonctionnent aussi par répartition. La LPP se rapproche beaucoup de l’épargne salariale en France (PERECO / PEE).

  • La prévoyance individuelle (3ème pilier). 

Le 3ème pilier suisse, une épargne volontaire et fiscalement avantageuse, n’a pas d’équivalent direct en France, bien que des produits comme le PER (Plan d’Épargne Retraite) visent un objectif similaire. 

En résumé, le système suisse combine répartition et capitalisation de manière plus structurée que le système français, offrant une flexibilité accrue pour les épargnants.

Pyramide retraite Suisse

Pyramide retraite

Système de retraite en France

Conclusion

Le système de retraite suisse, avec ses trois piliers, offre une structure solide et adaptable pour assurer une retraite sereine. La combinaison de la répartition et de la capitalisation permet une sécurité financière accrue, tout en offrant des options de prévoyance individuelle avantageuses. Que vous soyez résident ou frontalier, bien comprendre ces mécanismes est essentiel pour optimiser vos revenus de retraite.

Pour une analyse personnalisée de votre situation et des conseils sur mesure, n’hésitez pas à contacter Impacto Conseil. Nous vous accompagnerons pour sécuriser et optimiser votre future retraite en tenant compte des spécificités des régimes suisses et français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Soyez informé(e) de nos prochains webinaires gratuits

En soumettant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialités

J’accepte de recevoir des mails d’Impacto-conseil