Crédit logement : Que faire en cas de refus ?

Vous souhaitez obtenir un crédit immobilier et vous vous frottez à un problème de taille !

 

Le banquier ou le courtier vous dit que vous avez un refus du « Crédit Logement ».

 

Par conséquent, votre prêt immobilier est refusé ! Votre projet immobilier est remis en question !

 

Pas de panique, on ne va pas se mentir, ce n’est pas une bonne nouvelle !

 

Cependant, il existe des solutions en cas de refus « Crédit Logement ».

 

Cet article vous évoquera certaines solutions qui ont marché pour nos clients.

Sommaire

Qui se cache derrière « Crédit Logement »

 

 

Crédit logement a été constitué en 1975 par plusieurs banques. C’est une société qui est spécialisée dans la garantie des crédits immobiliers.

 

95% des crédits immobiliers sont garantis par une garantie forte. Cela peut être une prise de garantie hypothécaire directement sur le bien immobilier. Elle sera réalisée avec le notaire.

 

Mais c’est souvent par un contrat signé lors de la constitution du dossier de crédit immobilier avec une société de caution spécialisée.

 

Ces sociétés sont souvent des filiales des banques elles-mêmes ou alors de plusieurs banques comme pour crédit logement.

 

Crédit logement appartient notamment à BNP Paribas, Crédit Agricole, LCL, Société Générale, Banque Populaire, Caisse d’Epargne, La Banque Postale, CIC, HSBC France, et d’autres actionnaires plus petits.

 

 

Elle permet à la banque de se décharger du risque de non-remboursement. En cas de défaillance de l’emprunteur Crédit logement va rembourser directement la banque. Ensuite elle va trouver une solution directement avec l’emprunteur.

 

Comment Crédit Logement gagne de l’argent ?

 

L’organisme vous prend un montant à la mise en place du crédit immobilier. Ce montant est de l’ordre de 1.20% du montant emprunté. (Frais de dossier + Fonds mutuel de garantie).

 

Coût de la garantie

 

Si vous avez remboursé votre crédit sans aucun problème, Crédit logement vous rendra une somme de l’ordre de 70% du fonds mutuel de garantie.

 

Calcul restitution

 

Pour simplifier, les frais de dossier représentent la rémunération de crédit logement.

 

Le risque étant couvert par le fonds mutuel de garantie.

 

467 261 opérations garanties sur la seule année 2021 sur 1 200 000 transactions. Tout en sachant qu’une bonne partie des transactions se font sans crédit immobilier.

 

C’est donc le leader du marché.

 

Pourquoi la banque refuse le crédit immobilier en cas de refus « Crédit Logement » ?

 

Comme évoqué, le fait de passer par crédit logement décharge la banque du risque de défaillance.

 

De plus, comme la banque en est actionnaire, elle a un intérêt financier sur les bénéfices. (Peut-être également en apport d’affaires).

 

Mais ce n’est pas tout, Crédit Logement est tellement présent qu’il se positionne également comme observatoire du marché immobilier au global.

 

Il publie sur les prix observés des biens immobiliers. Il fait également des publications sur les caractéristiques des crédits octroyés. (Taux, durée, apport etc..) C’est un vrai point de repère pour les professionnels.

 

Également, leur métier est spécifiquement sur l’analyse de risques de crédit immobilier. En gros, si crédit logement refuse, c’est qu’il y a un réel risque statistique. C’est plus qu’un mauvais signal pour la banque. Ils ont développé des algorithmes de décisions en mettant de côté l’aspect émotionnel qui n’est pas forcément de bons conseils pour un préteur.

 

Concrètement, comment ça se passe entre la banque et Crédit Logement ?

 

La banque envoie toutes les caractéristiques du dossier à Crédit logement par un flux informatique.

 

À réception, 3 types de réponses :

 

        Accord automatique

 

 

En cas d’accord automatique, rien à dire, la garantie est acceptée sans réserve instantanément.

 

        Dossier à l’étude

 

 

En cas d’étude : Un analyste de Crédit Logement va regarder le dossier et se prononcer soit sans demandes complémentaires soit en contactant le conseiller bancaire pour avoir des précisions.

 

Ce qu’il faut comprendre, c’est que Crédit logement se base sur les informations que la banque lui donne. Ils ne vérifient pas les documents.

 

Ces documents seront vérifiés seulement en cas de sinistre et de demande d’indemnisation. Si les informations étaient erronées, Crédit Logement ne remboursera pas la banque.

 

Comme évoqué, si le dossier était à l’étude, l’analyste pourra faire des demandes complémentaires au conseiller. La qualité du retour et les informations données sont donc déterminantes. Ce n’est pas une négociation mais la relation humaine est bel et bien présente et déterminante. Si votre conseiller cherche les solutions, il y a des chances d’y arriver. S’il ne se démène pas le dossier sera refusé et ils passeront au suivant.

 

        Refus automatique

 

 

Dans ce cas, un point ne rentre pas dans l’algorithme et sauf erreur de saisie, il n’y aura pas de retour en arrière possible.

 

Que faire en cas de refus « crédit logement » ?

 

        Demander à représenter la demande différemment

 

Votre conseiller peut revoir sa copie et présenter le dossier différemment tant dans la présentation que dans les paramètres du financement.

 

Il faudra peut-être mettre plus d’apport par exemple ou solder un crédit consommation ou autres.

 

Dans tous les cas, il faudra chercher des solutions et tout faire pour renouer le dialogue et changer la décision de crédit logement.

 

        Demander à la banque de prendre une autre garantie

 

Bon Crédit logement a définitivement dit non mais nous l’avons vu, il existe d’autres garanties comme une garantie en prise d’hypothèque avec le notaire.

 

Oui la banque n’aime pas car elle a un manque à gagner par rapport à Crédit Logement et en plus elle va porter le risque.

 

Il est donc logique soit qu’elle refuse, soit qu’elle revoit ses conditions financières en augmentant le taux par exemple.

 

Cela va donc être une vraie négociation pour réussir à faire accepter le crédit immobilier sans crédit logement mais c’est largement possible en utilisant les bons arguments et la bonne méthode.

 

        Faire des demandes avec des banques qui ne travaillent pas avec Crédit Logement

 

Crédit Logement a refusé et votre banque a également refusé de passer sur une autre garantie.

 

Vous êtes dans une impasse.

 

Pas d’autres choix que de solliciter d’autres banques.

 

Mais attention, si la banque travaille avec Crédit Logement, il y a toutes les chances qu’ils refusent également le crédit immobilier suite à un refus de garantie.

Dans ces cas-là, je vous conseille de solliciter les banques qui ne travaillent pas avec Crédit Logement.

 

Il est assez difficile de savoir qui travaille avec eux ou non car cela dépend de la banque mais également de la région.

Par exemple, en province, les banques travaillent beaucoup moins avec Crédit Logement contrairement à l’Ile de France.

Nous avons le Crédit Mutuel qui travaille avec CMH (Crédit Mutuel Habitat), Caisse D’Epargne, Crédit Coopératif et Banque Populaire (SOCAMI et SACCEF). Il y a aussi la garantie CASDEN soit directement soit avec une caisse de la Banque Populaire.

 

Attention au piège du fait que Crédit Logement travaillent avec beaucoup de banques

 

En effet, il y a un risque si vous faites plusieurs demandes dans plusieurs banques. C’est une bonne chose mais il faut bien s’y prendre.

Si Crédit Logement reçoit plusieurs demandes avec des éléments différemment, vous risquez de prendre un refus crédit logement alors même que vous auriez donné les mêmes informations qui auraient été interprétées différemment par le conseiller bancaire.

 

Un autre exemple, si crédit logement vient à dire que votre dossier a été présenté par plusieurs concurrents, cela peut gripper la machine. Normalement cela n’arrive pas mais n’oubliez pas que nous parlons d’humain et l’humain n’est pas infaillible.

 

Conclusion

 

L’accord « Crédit Logement » est un vrai pas vers l’accord définitif, un gage de réussite pour votre projet.

 

Il est possible de se sortir d’un refus de garantie afin d’obtenir votre crédit immobilier mais ce sera beaucoup plus compliqué qu’en cas d’accord directement.

 

On dit souvent, qu’on a une seule occasion de faire une bonne impression. Il ne faut rien laisser au hasard.

 

N’oublions pas qu’aucune rémunération n’est due en cas de refus de crédit immobilier pour Impacto-conseil.

 

 

Ce n’est que du bonus en plus des économies possibles grâce à l’expertise que nous vous proposons.

Parler de son crédit immobilier

Actualités